test

Chaque été, des milliers d’hectares de forêts partent en fumée. 3 incendies sur 5 se déclenchent par imprudence. Pourtant, des conseils simples de prévention peuvent vous permettre d’éviter le pire et de préserver nos espaces naturels et leur faune. Qui mieux que les sapeurs-pompiers pour vous conseiller ?

Les feux de forêts en France

  • 37 % des incendies sont volontaires, et 30 % sont involontairement déclenchés par des particuliers.
  • 16.100 hectares de forêts sont partis en fumée en 2016 (contre 11.160 hectares en 2015)

Dispositif de lutte contre les incendies pour l’année 2017 sur : www.interieur.gouv.fr

Source : Dossier de presse – Chiffres 2017 – Ministère de l’Intérieur – DGSCGC

Feu de forêt

Vous vous rendez en forêt pendant l’été ?

Une seconde d’inattention peut avoir des conséquences désastreuses.

Pour votre sécurité, voici quelques conseils.

Avant votre départ :

  • Renseignez-vous au préalable sur les conditions météorologiques : en cas de danger avéré, l’accès à certains massifs forestiers peut être fermé par précaution. Soyez d’autant plus vigilant en temps de sécheresse, de vent ou d’orage.
  • Prévenez vos proches de votre itinéraire et respectez les chemins balisés.
  • Emportez toujours votre téléphone mobile.

Sur place :

  • Ne fumez pas et n’allumez pas de barbecue en forêt ou à proximité immédiate.
  • Si vous vous rendez en forêt en voiture, prenez garde à l’endroit où vous stationnez : le pot d’échappement à haute température peut enflammer l’herbe sèche.
  • N’allumez en aucun cas un feu et surveillez que vos enfants ne jouent pas avec des allumettes ou des pétards.
  • Veillez à camper dans un lieu autorisé, sécurisé et protégé.

 

Vous êtes témoin d’un début d’incendie ?

Lorsque vous vous rendez en forêt, soyez vigilant : le feu ne survient pas sans prévenir.

Il est toujours précédé de fumées, de retombées de cendres, puis d’étincelles et de chaleur, avant l’apparition de flammes.

  • Au moindre signe, prévenez les sapeurs-pompiers en appelant le 18 ou le 112 et tentez de localiser l’endroit où vous vous trouvez avec le plus de précision possible. Essayez de l’éteindre avec de la terre, du sable ou de l’eau. À l’arrivée des secours, accueillez-les et guidez-les.
  • Attention : combattre le feu avec des branchages peut conduire à le propager d’autant plus.
  • Un feu de forêt se propage très vite : 20 à 50 mètres par minute. Si vous êtes en voiture, éloignez-vous rapidement dans le sens inverse du feu. Fermez les vitres du véhicule et tentez de trouver un lieu dégagé pour y stationner.
  • Si vous êtes à pied, ne perdez pas une minute et tentez de rejoindre votre véhicule au plus vite. Si ce n’est pas possible, placez-vous derrière un obstacle (rocher, mur) avec un linge humide sur le visage, en attendant l’arrivée des secours.

Vous habitez dans une zone sensible aux feux de forêts ?

Les habitations situées en forêt font l’objet d’une réglementation spécifique stricte.

Veillez notamment à respecter l’obligation de débroussaillement, qui permet de limiter les départs de feu. Son non-respect vous expose à une contravention pouvant atteindre 1 500 euros.

Renseignez-vous auprès de votre mairie et du centre de secours le plus proche pour connaître toutes les réglementations à respecter.

Les principales zones à risque en France

  • L’arc méditerranéen
  • La Corse
  • Le massif landais

Pour consulter les cartes d’accès aux massifs forestiers par département et les numéros de téléphone à composer pour connaître les conditions d’accès en temps réel, rendez-vous sur : www.prevention-incendie-foret.com

Les moyens opérationnels

Au quotidien, les sapeurs-pompiers, les unités de sécurité civile, Météo-France, entre autres,  analysent les risques de feux de forêt et mettent en place une mobilisation préventive des moyens d’intervention.
Pour que les secours soient les plus efficaces dans la lutte contre les feux de forêt, ils doivent intervenir rapidement pour éviter que la superficie du feu devienne trop importante.

En France, de nombreux moyens sont prévus pour lutter contre les feux de forêt. Cela permet de limiter le nombre de grands feux :

  • Moyens terrestres : 650 hommes et femmes des FORMISC (formation militaire de la sécurité civile), les sapeurs-pompiers locaux, 700 sapeurs-pompiers constituant les colonnes de renfort, 45 personnes mis à disposition par le ministère de la Défense, camions citerne feux de forêt, etc. ;
  • Moyens aériens : avions bombardiers d’eau, hélicoptères de secours, de commandement et de manœuvre, etc.

Les conditions météorologiques et les feux de forêt sont étroitement liés. Le vent et la chaleur sont deux facteurs importants à prendre en compte. Le vent entraine une propagation du feu et la chaleur provoque la sécheresse des sols.

Pour en savoir plus

WWW.PREVENTION-INCENDIE-FORET.COM *

Commentaires(s)

comments