Présentation des bilans en secourisme.

Bilan circonstanciel

Aussi appelé ou bilan flash, ou encore bilan « photo » :

  1. à l’arrivée sur les lieux, le chef d’équipe estime si la situation est gérable, et transmet soit une demande de renfort, soit informe la régulation de son arrivée ;
  2. observation de l’environnement et détermination des dangers présents et évolutifs ;
  3. mise en place des protections, éventuellement dégagement d’urgence des victimes ;
  4. évaluation rapide de l’âge et du sexe de la victime ;
  5. évaluation rapide du mécanisme et de la violence de l’événement ;
  6. un secouriste débute un maintien de tête en cas de suspicion de traumatisme rachidien ;

Bilan d’urgence vital

  1. recherche visuelle des détresses immédiates : hémorragies, étouffement ; réalisation des gestes d’urgence si nécessaire ;
  2. évaluation primaire des fonctions vitales en 15 à 30 secondes et réactions immédiates :

Bilan circonstanciel (suite)

Complément au bilan circonstanciel : interrogation de la victime et des témoins pour savoir ce qui s’est passé (malaise, accident) ;

Bilan fonctionnel : évaluation des fonctions vitales

  1. Neurologique
  2. Respiratoire
  3. Circulatoire

Bilan lésionnel : examen de la victime

  1. questionnement pour déterminer là où la victime à mal ;
  2. palpation délicate de la tête au pieds (sauf le ventre) pour déceler une humidité (hémorragie cachée par les vêtements, perte d’urine), une déformation ou un endroit douloureux ;

Bilan complémentaire

  1. questionnement sur l’événement (PQRST) :
    • P : qu’est qui a provoqué l’événement ?
    • Q : comment la victime décrit la douleur ? (Qualité)
    • R : quelle région du corps est douloureuse ?
    • S : Auto-évaluation de la douleur (0 vous n’avez pas mal, 10 la douleur est insupportable)
    • T : Depuis combien de temps ?
  2. questionnement médical (MHTA) :
    • M : la victime a t’elle des maladies connues ?
    • H : a t’elle été hospitalisée récemment ?
    • T : a t’elle des traitements médicaux en cours, a t’elle consommé des médicaments récemment ?
    • A : a t’elle des allergies connues ?

Ce bilan est ensuite transmis à la régulation médicale (de préférence par téléphone, sinon par radio) qui déterminera la suite à donner aux événements (évacuation par l’équipe présente, envoi de renforts, d’un autre vecteur d’évacuation, maintien de la victime à domicile et appel d’un médecin généraliste hors urgence).

Commentaires(s)

comments