testtarget='_blank' title='Mon image'>Mon image

I – Traumatisme Cranien

Tout choc sur le crâne est appelé traumatisme crânien.

Il peut s’accompagner d’une bosse, d’une plaie du cuir chevelu ou d’une fracture du crâne. Le traumatisme crânien, se recontre fréquemment sur intervention.

Les signes : 

Visibles : 

-Plaie et/ou hématome du cuir chevelu

-Déformation de la boite crânienne (fracture ouverte ou fermée)

-Saignement du nez

-Saignement de l’oreille

-Vomissement

-Victime inconsciente

-Convulsions

 

A rechercher : 

-Etat des pupilles

-Paralysie des membres

-Amnésie

-Perte de connaissance et la durée

-Durée de l’intervalle libre

 

II – AVC

Les accidents vasculaires cérébraux sont des déficits neurologiques d’apparition aiguë provoqués par des troubles circulatoires cérébraux.

Le cerveau est richement irrigué par un réseau complexe de vaisseaux sanguins.

L’accident vasculaire cérébral à deux causes : 

AVC ischémique : Obstruction d’un vaisseau cérébral, la zone qu’il vascularise ne reçoit plus de sang et souffre

AVC hémorragique : Saignement d’un vaisseau cérébral, l’épanchement peut comprimer certaines structures cérébrales.

 

Ces accidents sont dits “transitoires” (ex Accident ischémique transitoire) s’ils régressent sous 24 heures, “constitués” s’ils persistent après ce délai.

Ils peuvent avoir des conséquences irréversibles, voir entrainer le décès de la victime.

Les signes :

Visibles :

-Paralysie d’un côté du corps, du visage

-Trouble de la parole

-Trouble de la conscience : agitation, somnolence, inconscience

-Pâleur, sueurs

-Convulsions

 

A rechercher :

-Quel est l’âge de la victime ?

-La victime fume t-elle?

-La victime a t-elle fait un effort?

-Maux de tête intenses

-La victime a t-elle un traitement médical?

 

III – La crise convulsive 

La crise convulsive est une sorte d’orage électrique au niveau cérébral. Pendant la crise le cerveau est comme déconnecté : la victime perd conscience.

La crise convulsive est dite “généralisée” quand elle intéresse l’ensemble du corps, “partielle” quand elle intéresse une partie du corps.

 

Les causes : 

-Une fièvre élevée (surtout chez les enfants)

-Une hypoglycémie

-Une infection du système nerveux (méningite)

-Un traumatisme crânien grave

-Un accident vasculaire cérébral

-Une tumeur intra-cérébrale

-Une cause toxique (alcool, intoxication au CO, médicaments)

-Une maladie : épilepsie

-Une non-prise de son traitement par un épileptique connu

 

Les signes : 

La crise convulsive généralisée débute par une perte de connaissance suivie de trois phases successives :

Phase tonique : 10 à 20 secondes

-Cri initial parfois

-Chute brutale

-Raidissement du corps avec tête rejetée à l’arrière

-Membres supérieurs et inférieurs en extension

-Pupilles généralement dilatées et non réactives

-Apnée avec parfois cyanose aux lèvres

-Morsure de la langue

-Parfois perte d’urine non contrôlée et écume dans la bouche

 

Phase clonique : 30 à 40 secondes

-Convulsions diffuses, violentes et rytmées de tout le corps ou d’une partie du corps

-Révulsion oculaire

-Sécrétion salivaire

-Emission d’urine

 

Phase résolutive : phase de relâchement 

-Les convulsions cessent

-La respiration est ample, bruyante et ronflante

-Relaxation musculaire

-Victime hébétée, désorientée, prostrée et fatiguée ou inconsciente

-Amnésie de la crise

 

IV – Malaise Vagal 

Le malaise vagal est dû à une stimulation excessive du nerf vague (=nerf pneumogastrique).

 

Les signes : 

-Ralentissement du rythme cardique

-Chute de la TA

-Sueurs

-Pâleur

-Vue trouble

-Céphalées

-Diminution apport O2 au cerveau

 

Les causes : 

-Circonstances de déclenchement : vue du sang, témoin d’un accident

-Emotions

-Fatigue

-Peur

-Etc…

 

V – Tetanie 

Syndrome caractérisé par des contractures des extrémités (main d’accoucheur) et une hyperventilation. La tétanie évolue par crise.

L’hypocalcémie (diminution de calcium est une des causes de la tétanie.

 

Les signes :

-Hyperventilation entrainant une perte d’O2

-Contractures musculaires symétriques des extrémités

-Douleurs musculaires

-Crampes

-Fourmillements : lèvres membres inférieurs et supérieurs

– +/- sensations vertigineuses

– +/- troubles visuels

-Etat de conscience normale

 

Interrogatoire :

-Antécédent de crise de tétanie, traitements

-Surmenage, fatigue, angoisse, peur, stress

 

VI – Spasmophilie 

Hypersensibilité neuromusculaire et affective.

Forme mineure de la tétanie. Manifestation chronique de la tétanie sans anomalie du taux de calcium.

Les signes :

-Fatigue, douleurs abdominales, vomissements, flou visuel, tremblements, contractures, hyperventilation, respiration ample, maux de tête, anxiété, nervosité…

 

Interrogatoire :

-Antécédents de crise de spasmophilie

-Surmenage, fatigue, angoisse, peur, stress

 

VII – La hernie discale 

C’est la sortie du disque intervertébral en arrière des vertèbres.

Cette sortie est souvent due à une mauvaise utilisation du rachis notamment en flexion (vers l’avant). Elles peuvent survenir à tous les étages du rachis mais sont les plus souvent sur le rachis lombaire ou cervical.

Les efforts importants que subissent les disques dans ces flexions les poussent vers l’arrière.

Quand le disque vient comprimer une racine nerveuse, cela crée une douleur (la sciatique) sur le trajet du nerf comprimé, accompagnée ou non de fourmillements.

En fonction du degré de compression, cela peut aller jusqu’à la paralysie.

 

Les signes : 

-Douleur à type de brûlure ou électrique

-Partant du cou, irradiant dans le membre

-Survenue le plus souvent brutale à la suite d’un mouvement

 

Rechercher : 

-Baisse de force ou paralysie dans le membre atteint

-Sensation de fourmillement ou autre

Commentaires(s)

comments