Ces trois jours de rencontres et débats, qui s’achèveront samedi en présence du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, ont été lancés dans l’après-midi par la Fédération nationale de sapeurs pompiers de France (FNSPF, organisatrice) et les autorités locale. En 124 éditions, c’est la première fois qu’un congrès de pompiers est organisé en Corse.

Plusieurs centaines de personnes ont afflué dans la vieille ville d’Ajaccio pour l’ouverture du congrès. Près de 3.000 pompiers congressistes y sont attendus pour des débats et conférences thématiques, et 25.000 visiteurs sur des stands et animations de découverte de la profession.

En marge du congrès, le président de la FNSPF, Eric Faure, a réclamé au gouvernement une « véritable impulsion » pour préserver le réseau et l’efficacité de pompiers mobilisés sur tous les fronts cette année, des secours d’urgence, de surcroît dans un contexte de menace terroriste, aux feux de forêts dans le sud-est et cyclones aux Antilles.

Ces épisodes « ont poussé les sapeurs-pompiers au bord de l’épuisement car au quotidien les autres interventions ne cessent elles aussi d’augmenter », a-t-il expliqué à l’AFP.

La FNSPF réclame notamment des mesures fortes pour consolider le volontariat, l’une des bases du système français (80 % des quelque 247.000 pompiers sont volontaires) mais qui peine à se maintenir à son niveau, et pour renouveler le matériel vieillissant (avions notamment).

Vendredi dernier, à quelques jours du congrès, Emmanuel Macron a confirmé l’achat à partir de 2018 de six avions bombardiers d’eau et annoncé un plan de soutien au volontariat.

Il a également apporté son soutien aux objectifs de la FNSPF de former 80 % de la population aux gestes de premiers secours, qui peuvent sauver nombre de vie avant l’arrivée des pompiers, et d’unification de la réception des appels d’urgence. Et réitéré son souhait, appuyé par la FNSPF, de création d’une force européenne de protection civile.

Satisfaite de ces annonces, la FNSPF a estimé que le congrès d’Ajaccio serait l’occasion de « commencer à mettre en oeuvre ces orientations ».

D’autres sujets pourraient être évoqués lors du congrès, dont l’augmentation du nombre d’agressions de pompiers en intervention, et les forts soupçons de surmortalité par cancer chez les pompiers, révélée dans un récent rapport.

Source de l’article : Le Point

Commentaires(s)

comments