Être pompier français … Et bien ça peut désigner plein de métiers – ou du moins statuts – différents. Dans cet article réalisé avec la vidéo de Vincent de HDP intitulée « Pompier en France, les 3 statuts », nous allons découvrir ensemble les différentes catégories de sapeurs-pompiers en France, avec leur spécificités, leur mode de recrutement, etc …

I. Sapeurs-Pompiers Volontaires (SPV)

Les Sapeurs-Pompiers Volontaires sont les plus nombreux : en France, c’est 193 700 hommes et femmes qui vivent un engagement quotidien au service des autres, en parallèle de leur métier ou de leurs études.

 

Chaque jour, ils font preuve d’efficience, de courage et de dévouement pour démontrer avec discrétion que solidarité et altruisme ne sont pas des vains mots.

 

1. SPV : pour qui ?

Voici les conditions à respecter pour pouvoir s’engager comme Sapeur-Pompier Volontaire :

  • Avoir 18 ans minimum (ou 16 ans avec un consentement parental), l’âge minimum pour être officier étant de 21 ans
  • Résider légalement en France
  • Être en situation régulière au regard des obligations du service national
  • Jouir de ses droits civiques
  • Absence de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions
  • Remplir les conditions d’aptitude médicale et physique adaptées et correspondantes aux missions effectivement confiées

Ces critères sont présentés dans la loi du 20 juillet 2011 relative à l’engagement des SPV dont le cadre juridique définit «l’engagement citoyen en qualité de sapeur-pompier volontaire comme une activité reposant sur le volontariat et le bénévolat, exercée dans des conditions qui lui sont propres».

 2. SPV : comment ?

Pour s’engager en qualité de sapeur-pompier volontaire, il suffit d’adresser sa candidature directement au Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de votre département en joignant :

  • une lettre de motivation
  • un CV
  • la copie des titres, diplômes ou attestations de formation.

En outre, il est possible de se renseigner auprès de sa commune ou d’une commune proche pour savoir si elle dispose d’un centre de première intervention et donc d’un corps communal de sapeurs-pompiers volontaires.

Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés pour une période de cinq ans, tacitement reconduite, en principe au grade de sapeur. La première année constitue une année probatoire.

Si les règles générales définissant le statut des SPV sont identiques et applicables à tous les départements, les modalités de sélection des candidats et les critères mis en œuvre ressortent de la compétence de chacun des Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), lesquels disposent d’un assez large pouvoir d’appréciation, comme d’ailleurs pour le recrutement de tous leurs personnels quel que soit leur statut. Ainsi, que ce soit sur le site HDP, sur la page Facebook HDP – Histoires de Pompiers ou le groupe Facebook , rien ne sert de demander quelles sont les épreuves de sélection : contactez directement votre SDIS !

 

II. Sapeurs-Pompiers Professionnels (SPP)

Les Sapeurs-Pompiers Professionnels, à l’instar de la Police Nationale, sont fonctionnaires des collectivités territoriales. Ce sont 41 000 hommes et femmes qui assurent l’ossature des Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS).

1. SPP : pour qui ?

Modalités générales d’accès à la profession, susceptibles d’évoluer :

  • Avoir au moins 18 ans
  • Être de nationalité française (ou ressortissant européen sous certaines conditions) et jouir de ses droits civiques
  • Être titulaire d’un diplôme de niveau 5 (ex : brevet des collèges)
  • Inscription sur une liste d’aptitude en vue de la recherche d’un poste vacant
  • Formation initiale après recrutement
Il n’y a plus d’âge limite pour passer le concours de sapeur-pompier professionnel (SPP). Seul le recrutement des pompiers militaires (sapeurs-pompiers de Paris, sapeurs-sauveteurs et marins-pompiers) demeure soumis à la limite d’âge de 25 ans.

2. SPP : comment ?

Il existe plusieurs catégories de concours, que vous pouvez trouver ici : Devenir sapeur-pompier professionnel (SPP).

Voici les dates du concours externe de caporaux de Sapeurs-Pompiers Professionnels pour l’année 2018 :

 

Toutes les informations officielles et à jour sont à retrouver sur l’espace dédié du site du Ministère de l’Intérieur.

 

 

III. Les Sapeurs-Pompiers Militaires

Les 8 500 sapeurs-pompiers de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP) et les 2 400 sapeurs-pompiers du Bataillon de Marins Pompiers de Marseille (BMPM) sont des sapeurs-pompiers militaires, tout comme les Unités Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile (UIISC). Leur organisation et leurs méthodes de recrutement leurs sont propres car leurs missions sont totalement différentes.

1. La BSPP

Crée par Napoléon 1er le 18 septembre 1811, la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) assure la sécurité des civils de Paris et sa petite couronne dans trois domaines d’action : le secours à la personne, le risque technologique urbain et la lutte contre le feu. Considérée comme le plus grand corps de sapeurs-pompiers d’Europe, les 8.500 hommes et femme de la brigade font face à des dangers propres à leur territoire : la capitale française, et principalement aux risques technologiques urbains.

Quelques chiffres pour le plaisir des yeux :

  • 8.500 militaires : dont 70% des jeunes recrues sont issues de province
  • 442.862 interventions en 2014
  • 2.124.362 appels reçus en 2014
  • Protège son territoire grâce à ses 71 centres de secours (CS), 2 centres de secours nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (NRBC) ainsi que 3 centres nautiques.
  • 3 groupements d’incendie et de secours (GIS), 1 groupement des appuis et de secours (GAS), 1 groupement des soutiens et de secours (GSS) et 1 groupement de formation-instruction et et des secours (GFIS).
  • Défend la capitale et 124 communes dans les départements de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne.
  • Assure la sécurité de 7 Millions d’habitants

Pour rejoindre la Brigade des Sapeurs Pompiers, il faut :

  • Être de Nationalité Française.
  • Avoir entre 18 et 25 ans. (28 ans pour les spécialistes et ultérieurs)
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Posséder une très bonne condition physique.
  • Être titulaire du permis B.
  • Détenir le brevet des collèges a minima.

Plus d’informations sur la rubrique « S’engager » du site officiel de la BSPP.

2. Le BMPM

Crée le 29 juillet 1939, le Bataillon des marins-pompiers de Marseille (BMPM) est chargé de la prévention et de la protection des personnes, des biens et de leur environnement. Scindé en deux groupements (nord-sud), et sous la direction d’un état-major, le bataillon a réparti ses moyens opérationnels en prenant en compte les risques identifiés sur chaque zone et s’adapte aux évolutions de son territoire.

Quelques chiffres :

  • 2.400 militaires et 100 civils
  • 115.000 interventions chaque année, un départ toutes les cinq minutes
  • 417 véhicules d’intervention
  • 11 engins nautiques
  • 29 sites dont 17 centres d’incendie et de secours

Pour rejoindre le BMPM, il faut :

  • Être de nationalité française, jouir de vos droits civiques et être de bonne moralité.
  • Avoir effectué la journée défense et citoyenneté.
  • Être reconnu(e) apte physiquement : avoir la taille minimale de 1 m 50 pour le personnel féminin et de 1 m 54 pour le personnel masculin, une acuité visuelle ainsi qu’une condition physique conforme à l’exercice de la profession.
  • Savoir nager.
  • Être titulaire du permis B.
  • Avoir entre 18 et 25 ans.
  • Avoir a minima le brevet des collèges et au maximum un diplôme de niveau Bac +3.

Plus d’informations sur la section « Recrutement » du site officiel du BMPM.

3. Les UIISC

Les unités d’instruction et d’intervention de la Sécurité civile (UIISC) interviennent lors de crises majeures à la demande des préfets. Ces spécialistes des catastrophes naturelles et technologiques sont des militaires affectés au sein du ministère de l’intérieur. Trois unités en France: Nogent-le-Rotrou, Brignoles et Corte.

Pour rejoindre une UIISC, il faut :

  • Être de nationalité française.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Avoir 18 ans révolus et moins de 26 ans.
  • Être titulaire d’un BEPC, d’un BEP ou d’un CAP a minima, quelle qu’en soit la spécialité.

Pour plus d’informations, rendez-vous dans le Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) le plus proche de votre domicile.

Commentaires(s)

comments