La BSPP a été à pied d’œuvres ces dernières 24 heures. Les SP ont enregistré un pic d’appel lié à la neige

Les pompiers de Paris n’ont pas chômé avec la neige. Ces dernières 24 heures, les militaires de la BSPP ont eu, sur Paris et la petite couronne, leur zone de compétence, 400 interventions supplémentaires liées aux intempéries neige.

Au total, ils ont été appelés pour 1 500 interventions dont ces 400 «spéciales neige». «Ces dernières sont surtout des appels pour personnes chutant sur la voie publique, des gens qui glissent», décrypte Clément Cognon, porte-parole de la BSPP.

Sur les chutes, pour l’instant, il n’y a pas eu de blessés graves, «principalement des fractures et contusions», poursuit Clément Cognon.

Y aura-t-il en fin de journée des chevilles foulées et de gros hématomes sur les pistes de ski improvisées comme à Montmartre ou de jeunes Parisiens s’en sont donné à cœur joie et surtout tout schuss en bas du Sacré-Cœur ?

La BSPP a aussi été mobilisée pour des accidents de circulation (un automobiliste qui freine un peu brutalement sur la neige et qui est commotionné) et enfin «matériau menaçant de chuter, dont des stalactites».

Pour cet épisode neige, les SP ont sorti leur douzaine de VIGI (véhicule d’intervention grande intempérie). Les militaires ont aussi dégainé pour l’occasion les «chaussettes» (NDLR : chaîne anti-neige en textile pour les pneus). «Nous avons équipé nos véhicules et distribué particulièrement des chaussettes dans les casernes des arrondissements là où il y a de forts dénivelés, Ménilmontant (XXe) et Montmartre (XVIIIe)».

Source de l’article : leparisien

Commentaires(s)

comments