À 24 ans, volontaire depuis trois ans et demi au Cateau-Cambrésis, Dylan ambitionne de devenir pompier professionnel à Paris. Il fait aujourd’hui partie de la liste des sapeurs-pompiers susceptibles d’être distingués par le ministère de l’Intérieur.

Pour le service départemental d’incendie et de secours, le jeune homme fait office de symbole prompt à susciter des vocations. «  Cela peut provoquer des engagements chez les sapeurs-pompiers volontaires  », pour son chef de centre David Ledieu.

Le service communication du SDIS 59 relate l’intervention :

Jeudi après-midi, deux personnes ont pu être sauvées des flammes au Cateau-Cambrésis grâce à la réactivité d’un jeune homme de 24 ans, Dylan Pernet, sapeur-pompier volontaire de 1ere classe au centre de secours du Cateau-Cambrésis. Un sauvetage digne d’un film.
Alors qu’il effectue des démarches à la Poste du Cateau-Cambrésis, ce jeudi après-midi, le jeune Dylan Pernet ne se doute pas que sa journée va devenir extraordinaire. A quelques mètres de l’endroit, au 4 rue Pasteur, un incendie vient de se déclarer dans la cage d’escalier d’un immeuble qui comprend trois appartements et deux étages. Dylan entend soudain crier. Il va voir ce qui se passe. « J’ai entendu A l’aide, à l’aide », dit le jeune homme. Il voit de la fumée et deux personnes qui demandent du secours à la fenêtre.

Dylan Pernet, qui est aussi sapeur-pompier volontaire de 1ere classe au centre de secours du Cateau-Cambrésis, sait comment réagir dans de pareilles situations. Il parle aux victimes, rassure, temporise. « Je leur dit de ne surtout pas sauter, de mettre des linges humides. J’explique que je vais trouver un moyen pour les sauver et que les collègues vont arriver ». Alors Dylan compose le 18, détaille la situation à ses collègues du centre de traitement de l’alerte. Il demande une échelle. Il sait qu’une petite échelle est stockée à l’église, alors il y court. Pas de chance, elle n’est pas là. Il voit alors passer le camion d’un artisan couvreur de Neuville-sur-Escaut avec une échelle sur le toit. Il intercepte le chauffeur, et lui emprunte l’échelle. Il la place devant l’habitation, gravit les échelons et arrive à hauteur des victimes, un jeune homme, une jeune femme. Tous deux ont peur du vide, alors Dylan va les sécuriser et les faire redescendre en sécurité. Non content de cela, il demande aux badauds de s’éloigner et crée un périmètre de sécurité. « Les gens faisaient des vidéos et des photos », souligne le jeune pompier.


En parallèle, les secours arrivent en nombre. Le lieutenant Ledieu est premier COS (chef des opérations de secours). Il prend la situation en mains et envoie un binôme sauver une troisième victime. Le feu a déjà entamé les escaliers en bois mais la personne sera également sauvée. « C’est un concours de circonstances heureux », précise le chef de centre. Il peut être fier de Dylan Pernet et ajoute : « C’est un jeune homme très investi au sein des sapeurs-pompiers et du centre de secours. Il a très bien réagi ! Il en est de même pour le binôme d’attaque qui est allé chercher la victime au second étage alors que le feu avait entamé les escaliers. » Cette journée du 7 juin 2018 restera mémorable pour les sapeurs-pompiers du secteur, que la population félicite. Le chef de centre précisait qu’il a fait remonter l’information à sa hiérarchie, avec une demande de récompense pour le sapeur Dylan Pernet et ses collègues du binôme d’attaque. A l’heure où nous écrivions ces lignes, le sapeur Pernet repartait pour d’autres interventions avec ses collègues, fidèle à la devise « Courage et dévouement ».

Le contrôleur général Gilles Grégoire se disait également fier de l’issue heureuse de cette intervention, saluant l’esprit qui anime le jeune Dylan sans oublier l’ensemble des sapeurs-pompiers ayant pris part à l’intervention.

Commentaires(s)

comments