Le pompier volontaire, ancien militaire et garde-champêtre avait été grièvement brûlé lors de l’intervention sur le feu de broussaille qui ravage Koumac depuis mardi matin.

Un incendie d’origine criminelle ?

Il était en réanimation au Médipôle de Nouméa.Il a été blessé dans le cadre des opérations en cours depuis mardi sur l’incendie qui a démarré dans une zone industrielle du village de Koumac. Le sinistre serait d’origine criminelle, selon les autorités communales.

Le feu est attisé par un vent fort avec des rafales à 35 nœuds, des températures proches de 30 degrés et une sécheresse installée. Le plan Orsec feu de forêt de niveau 2 a été déclenché. Une trentaine de pompiers, onze véhicules et deux hélicoptères bombardiers d’eau sont encore mobilisés.

Commentaires(s)

comments