Le feu s’est déclaré ce samedi après-midi peu avant 16h, dans le centre historique de Vitré, à l’est de Rennes, dans le sous-sol d’un immeuble de la place Notre Dame. Des moyens conséquents, 62 SP d’une dizaine de centres ont été mobilisés, ce qui est souvent le cas dans ce type de quartiers anciens. Deux habitants de l’immeuble, ont dû être sortis de l’immeuble à l’aide d’une échelle aérienne. Intoxiqués par les fumées, ils ont été pris en charge par les équipes de secours sur place, l’un a été hospitalisé à Vitré.

Un pompier hospitalisé à Rennes

Lors de la reconnaissance, un SP de Vitré, âgé de 32 ans, a été victime d’un arrêt cardiaque. Il a été hospitalisé au CHU de Rennes. Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de cet incendie. Une surveillance se poursuit aux abords de l’immeuble incendié.

« Le dévouement » salué par le commandant

« Il a voulu ouvrir la porte avec un outil de forcement et s’est écroulé, explique le colonel Louis-Marie Daoudal, directeur départemental adjoint du SDIS d’Ille-et-Vilaine. Il a été massé tout de suite, son cœur est reparti et il a été emmené par une équipe du SMUR au CHU de Pontchaillou, à Rennes. » Il est toujours en hospitalisé en réanimation ce dimanche matin.

Sur la place Notre-Dame, l’émotion était vive parmi les soldats du feu, les gendarmes et plusieurs élus de Vitré, qui avaient aussi fait le déplacement.

À l’issue de l’intervention, le colonel Eric Candas, directeur départemental, a rencontré les SP du CS, éprouvés par ce qui est arrivé à leur camarade. Il a salué « le dévouement » de ses hommes « qui ont fait preuve de professionnalisme, car il est toujours plus difficile de porter assistance lorsqu’il s’agit d’un collègue. » Une unité de soutien psychologique, venue de Rennes, a été mise en place.

« Je me suis barricadé chez moi et mis des serviettes mouillées sur les ouvertures »

Le feu est parti d’une cave, située dans le sous-sol de l’immeuble, et les fumées sont montées dans la cage d’escalier. Sur les six locataires, deux personnes étaient dans l’immeuble au moment des faits et ont été secourues.

Fabien Bachelot, 30 ans, a été secouru par les pompiers. | OUEST-FRANCE

« Je suis descendu jusqu’au premier mais impossible d’avancer à cause des fumées dans l’escalier , raconte Fabien Bachelot, 30 ans, habitant d’un appartement au troisième étage. Je me suis barricadé chez moi et j’ai mis des serviettes mouillées sur les ouvertures en attendant les pompiers qui m’ont sorti par la nacelle. »

« Dans les centres anciens, nous doublons les moyens »

En tout, 62 SP venus de l’est de d’Ille-et-Vilaine et de Rennes ont été mobilisés sur l’intervention, ainsi que 25 engins, dont trois échelles aériennes, quatre FPT et cinq VSAV. Un gros dispositif, en raison du caractère historique du centre-ville de Vitré. « Dans les centres anciens, nous doublons les moyens, à cause des risques importants de propagation », précise le colonel Louis-Marie Daoudal.

Les locataires de l’immeuble ont été relogés chez des proches, en attendant que l’enquête de gendarmerie ne détermine l’origine de l’incendie.

Sources : ouest-france ; francetvinfo

Commentaires(s)

comments