SMH – SAVE MY HERO

Autosauvetage, sauvetage de sauveteur, ces termes commencent à arriver dans le monde des pompiers grâce à des innovations récentes, car si sauver des personnes est la mission reine dans le monde SP, se sauver soi-même ou bien sauver son collègue est une préoccupation grandissante. Aujourd’hui, focus sur SMH le dispositif de sauvetage de sauveteur intégrée à la tenue de feu.

Un prototype de tenue a été présenté la première fois lors du congrès national des sapeurs-pompiers qui s’est tenu à Ajaccio en 2017, elle était également présente lors du congrès de Vannes cette année. A noter que le système SMH vient tout juste de se voir délivrer son brevet, un grand pas pour sa commercialisation.

Ce système innovant et simple sera bientôt proposé à tous les services d’incendie et de secours, nationaux et internationaux, pour la garantie de la sécurité de leurs personnels.

Vous pouvez suivre l’aventure de cette innovation sur sa page Facebook : Same my Hero – SDS

Simple et efficace, le système SMH permet une extraction rapide d’un pompier blessé. @SMH

SMH c’est quoi le principe ?

Elle est conçue pour tirer rapidement hors de la zone critique tout sauveteur tombé sur le théâtre d’intervention, en tout temps, en tout lieu, par n’importe quel équipier(ère), et cela, tout en limitant sa consommation d’air.

Dès la première seconde, l’équipier valide peut sauver la vie de son équipier tombé à terre en agissant simplement, presque en réflexe. Pas besoin de se souvenir de quelconque manoeuvre complexe ni de manipuler plus que de raison la victime, on tire sur la sangle et puis c’est tout.

Le système SMH prend en compte le poids du corps au niveau du bassin, facilitant l’extraction et réduisant le risque de traumatisme sur le pompier blessé.

La tenue, a été prototypée par SIOEN, ce qui n’empêche pas que l’ensemble des fabricants pourront proposer cette option dans leur gamme.

Les atouts du système :

Immédiateté

Pas de temps perdu à réfléchir

Le système est immédiatement disponible et facilement identifiable. Pas de temps de préparation !

Force de Traction

Pas besoin d’être un athlète

La configuration verticale et la longueur de la sangle vous permet une traction longitudinale, presque sans effort.

Intuitif

Pas besoin de formation préalable

Une sangle, on tire, c’est tout ! Le système est très simple. La formation peut être entreprise lors des manœuvres de la garde.

Intégré

Il EST l’EPI

Le système SMH fait partie intégrante des étapes de fabrication de la tenue d’intervention. Pas de rajout !

Innovant

Le sauvetage abordé sous un autre angle

En étant placé sur le pantalon, le système prend en compte le poids du corps au niveau du bassin, centre de gravité de toute personne.

Simple

Pourquoi faire compliqué ?

Simple mais efficace, le système tire sa force de cette qualité. Et les coûts de fabrication s’en ressentent !

Belle combinaison de deux systèmes de sauvetage de sauveteur : SMH + Rhinoevac

Concrètement ça donne quoi ?

EXTRACTION vs EVACUATION

Il est utile de préciser que ces deux Termes, bien que proches, sont en fait bien différents sur le terrain.
L’extraction est une mesure d’extrême urgence (5 à 10 secondes) pour pouvoir sortir d’une situation périlleuse et immediate de la zone rouge.
L’évacuation est une mesure destinée à conditionner au préalable un blessé (1 à 2 minutes) de la zone orange où l’extraction du blessé a conduit.

SMH est le parfait exemple d’un bon système d’extraction.

Un dispositif conçu par un pompier :

Maxime SANTRAINE – Concepteur du système



Qui suis-je ?
Incorporé au Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille en 1990, après avoir fait trois années de feux de foret en tant que saisonnier, j’apprends toutes les facettes du métier et la spécificité marine, qui me forge ce que je deviendrai plus tard.
De retour dans mon Nord natal, je passe 5 ans dans l’associatif avant de reconnecter avec le milieu pompier en m’engageant au SDIS 59. Je passerai toutes les étapes jusqu’à terminer Adjudant-Chef en 2012, date de ma fin d’engagement.
Au cours de ces années d’active, j’ai pu développer quelques spécialités (FdF, Depol, SR, SAP) et j’ai pu également me former aux techniques US en 2007 où j’ai décroché le niveau FF1 (FireFighter).
Passionné de techniques professionnelles, le SDS m’interpelle en 2013 et je m’y penche immédiatement lors de la création de livres pédagogiques. 
En 2016, l’idée de faciliter le sauvetage au cours des secondes critiques après l’accident me vient à l’esprit et je la formalise pour arriver à ce système que vous pouvez découvrir ci-dessous”.

Commentaires(s)

comments