L’incendie s’est déclaré vers 3h du matin à l’usine Lubrizol de Rouen, un site classé Seveso seuil haut. Sur place on y fabrique des additifs pour lubrifiants. Plusieurs explosions ont été entendues dû aux fuites d’huiles

Le panache de fumée est conséquent| Photo : Sébastien Bailly – Ouest France

https://twitter.com/Prefet76/status/1177099438319448066?s=09

Le préfet a décidé un confinement de la population dans un périmètre de 500 mètres autour de l’usine. Les établissements scolaires de Rouen et ceux situés sur le nord de la métropole sont fermés ce jeudi.

Interrogé sur France Info, le maire de Rouen Yvon Robert assure : “On est dans une dimension de précaution. Il n’y a pas de danger détecté à l’heure présente. Il y a entre 150 et 200 pompiers sur le site, 50 engins venus de Rouen et des départements voisins. On attend des renforts, notamment de la région parisienne.”

Les autorités, notamment la préfecture et le ministre de l’Intérieur, ont assuré que les fumées n’étaient pas dangereuses pour les habitants. Plusieurs fausses informations et messages alarmistes ont toutefois été publiés ces dernières heures sur le web, assurant notamment à tort que l’eau du robinet ne serait pas potable. Le CHU de Rouen assure n’avoir reçu aucune consigne à ce sujet.

Aucune victime n’est à déplorer pour l’instant. Les habitants de Rouen et de treize communes de la métropole ont été invités à restés chez eux. Les sapeurs-pompiers ont fait état d'”un risque de pollution de la Seine”. Jeudi après-midi, la ville de Rouen a annoncé l’arrêt progressif des transports du réseau TCAR jusqu’à vendredi matin

La préfecture a déclenché les sirènes d’alerte à 7h30 pour sensibiliser la population.

Commentaires(s)

comments