Une explosion est survenue dans la ville de Quargnento dans la région de Piémont (80 kilomètres à l’Est de Turin). Initialement engagé pour une fuite de gaz vers 2h00 ce mardi 5 novembre, les premiers binômes pénètrent dans le bâtiment en feu et se retrouvent piégés lorsqu’une explosion intervient et écroule l’édifice. Trois sapeurs-pompiers sont décédés, ils étaient âgés de 32, 38 et 46 ans. Des blessés sont à déplorer et ont été évacués vers des hôpitaux pour recevoir des soins.

Mais les secours dépêchés sur place font face à d’autres explosions dont l’origine est qualifiée de “suspecte”. En effet, le procureur de la ville d’Alexandrie, Enrico Cieri, a rapporté à l’agence italienne Agi que «Tout laisse penser que l’explosion ait pu être voulue et organisée délibérément».

Les premiers éléments de l’enquête qui a été ouverte remontent la présence d’un dispositif d’explosif actionnable à distance. Le procureur a indiqué que plusieurs explosions avaient eu lieu par intervalle. Cette piste semble écarter l’origine accidentelle.

Commentaires(s)

comments