testtarget='_blank' title='Mon image'>Mon image

Pour la progression avec un moyen hydraulique le chef d’équipe et l’équipier se lient entre eux. Le binôme reste en contact permanent avec le tuyau ; l’un des porteurs peut s’amarrer en plus au tuyau lors de la progression ; la position de progression (debout, accroupi, à genoux ou à quatre pattes) est adaptée à l’environnement (risque thermique et/ou visibilité réduite). Idem pour les tests de plafond et de porte, un bon chef d’équipe doit savoir s’adapter à la situation. Pour une plus grande liberté de mouvement lors de l’attaque de foyer, les membres du binôme peuvent s’amarrer individuellement sur le moyen hydraulique.

Dans le cas d’une reconnaissance d’un petit espace, la mission est réalisée par un membre du binôme, l’autre reste à l’entrée. Il maintient la communication verbale tout au long de cette phase de séparation physique, en informant sur le déroulement des recherches.

Ils sont reliés entre eux par la liaison personnelle.

Lors des reconnaissances avec un moyen hydraulique, le chef d’équipe conserve le contrôle de sa lance. Elle est placée entre le foyer et la pièce à reconnaître.

Dans cette configuration, l’équipier réalise la reconnaissance du local à la place du chef.

Les règles de marquage doivent être définies et connues de tous.

Elles doivent être simples et aisément compréhensibles de toutes les équipes.

  • Faire un trait au moment de l’entrée dans le volume (reconnaissances en cours)
  • Puis compléter par un deuxième trait au moment de la sortie pour former une croix (reconnaissances effectuées) ;
  • Un cercle autour de cette croix peut compléter ce code, signifiant qu’une seconde reconnaissance a été effectuée dans ce local.

Lors d’opérations en bâtiment avec étages, les recherches s’effectuent généralement dans l’ordre suivant :

  • Dans un premier temps à l’étage du foyer ;
  • Dans un deuxième temps l’étage directement au-dessus est reconnu, suivi ensuite du dernier étage du bâtiment. Ces niveaux présentent un danger croissant conditionné par le développement de l’incendie.
  • Les étages intermédiaires et inférieurs sont reconnus par la suite.

En cas de découverte de victime son sauvetage ou sa mise en sécurité peuvent être réalisés au moyen de la cagoule d’évacuation ou d’un système équivalent. Le chef du binôme devra passer un message radio pour informer son chef d’agrès et éventuellement demander un binôme de sécurité si besoin. Si possible ramener la lance, et à minima dans un local sécurisé.

Tableau récapitulatif des techniques de lance

Débit à utiliser : 125 à 250l / min

  • A noter que paradoxalement, faire baisser la température dans un volume peut faire augmenter la chaleur perçue par le binôme à cause de la vapeur.
  • Ne pas faire du « tout jet droit » ou du « tout JDA », les jets sont complémentaires et doivent être utilisés judicieusement selon la situation. Privilégiez tant que possible des applications à faible débit.
  • Une bonne maitrise de la part du porte-lance est indispensable pour l’efficacité de la technique.

Commentaires(s)

comments