Retour sur le livre “Risques animaliers, formation de spécialité” de chez Icone Graphic

"Risques animaliers" d'Icone Graphic

0
270

C’est la rentrée chez HDP !

Pour partir sur de bonnes bases, nous avons eu la chance de tester quelques nouveautés de chez Icone Graphic : vous découvrirez nos avis sur ces outils dans les jours à venir.

Aujourd’hui, je vais vous parler du nouveau livre d’Icone Graphic sur la spécialité Risques Animaliers.

Comme vous le savez, la formation Risques Animaliers est une spécialité et ne fait pas partie de la formation initiale du pompier. Elle est bien plus spécifique que les notions abordées dans la formation opérations diverses.
Sa spécificité vient également du fait qu’à ce jour, il n’existe pas de référentiel national au sujet de cette spécialité. Chaque SDIS forme ses agents comme il le souhaite. Un ouvrage de référence s’imposait, et Icone Graphic l’a fait.
Ce livre a été rédigé par le Lieutenant-Colonel Pascal Gouery, qui – de l’avis général, et plus particulièrement des spécialistes Risques Animaliers de mon département que j’ai interrogés – est LA référence nationale à ce sujet, ainsi que par le Lieutenant Isabelle Delétoille.



Ne faisant pas partie de la cellule Risque Animaliers de mon département, j’ai fait circuler ce livre au sein de l’équipe concernée de mon département.
Ils ont tous été unanimes : c’est un ouvrage qui manquait et qui tient la route. Il peut prétendre à pallier au manque de référentiel national et ils auraient aimé l’avoir sous la main pour leur formation.

Nous allons voir un peu plus en détail la construction de cet ouvrage de 122 pages vendu 14,90€.

Il se compose de sept parties :
– Le risque animalier
– Notions de psychologie animale
– Le marquage des animaux
– La protection individuelle 
– Mise en œuvre du matériel 
– Méthodologie opérationnelle
– Fiches animaux


Son format relativement compact permet de l’emporter partout, et il comporte après certains chapitres des pages blanches destinées à y reporter ses notes personnelles (par exemples liées aux spécificités départementales).


Comme toujours chez Icone Graphic, l’accent est mis sur la lisibilité et l’attractivité du livre : il se lit facilement, il est clair, les illustrations sont pertinentes.

exemple de mise en page du livre d’Icone Graphic


Au niveau contenu, de l’avis de mes collègues, on y trouve une grande partie des connaissances théoriques nécessaires à l’exercice de cette spécialité. Il ne remplace pas une formation classique, et n’y prétend pas : il ne s’agit ici que d’un mémo, d’une base de connaissances à adapter selon les spécificités départementales, selon le matériel utilisé, selon les circonstances.
Comme toujours chez les sapeurs-pompiers, la théorie ne peut remplacer la pratique, et tout ne s’apprend pas dans les livres. Cependant, les avis sont unanimes : c’est un très bon outil de travail, une très bonne base.

Je ne détaillerai pas ici le contenu de chaque partie, je ne m’attarderai que sur la partie 7, à savoir les fiches animaux.
Cette partie (de loin la plus conséquente, puisqu’elle représente à elle seule plus de la moitié des pages de l’ouvrage), se décompose en quatre sous-parties :
– Les animaux domestiques
– Les animaux de faune française
– Les animaux de faune exotique
– Les animaux de petite faune

Chaque fiche suit le modèle suivant :


Dans la catégorie animaux domestiques, vous trouverez des fiches pour les chiens, chats, chevaux, bovins, porcins et ovins/caprins. Dans la catégorie animaux de faune française, vous pourrez vous référer aux fiches sur les chevreuils, sangliers, rapaces, oiseaux d’eau, chauves-souris, mutélidés, phoques, et les dauphins. Pour la catégorie animaux de faune exotique, vous pourrez vous informer sur les mygales, scorpions, serpents non venimeux, serpents venimeux, sauriens et crocodiliens, tortues, perroquets, autruches et ratites, et enfin les primates. Et enfin, les animaux de petite faune sont donc les rongeurs.
Comme vous pouvez le constater, bien qu’il soit impossible d’avoir dans un seul ouvrage la totalité des espèces possiblement rencontrées lors d’une intervention, il y a de quoi avoir une vision d’ensemble de ce à quoi on peut être confrontés lors d’un engagement en tant que spécialiste animalier.
Les fiches sont concises, claires.

Le seul reproche qui me soit remonté – et à plusieurs reprises – par les spécialistes de mon département est l’absence d’une fiche serpents dans la faune française : quid des couleuvres et vipères qui constituent un bon pourcentage des interventions liées aux animaux dans mon département rural ?

En dehors de cette remarque, ce livre n’a recueilli que des commentaires positifs auprès de mes collègues spécialistes. Le nom du Lieutenant Colonel Gouery a fait mouche, sa réputation le précède au sein de mes collègues. Moi-même, n’étant pas membre de la cellule risques animaliers, j’ai lu cet ouvrage avec intérêt : j’y ai appris beaucoup de choses, je l’ai trouvé clair, concis, accessible, rapide à lire et je le garde précieusement dans ma bibliothèque de pomplard, et je le relirai régulièrement en attendant de, qui sait, postuler pour la spécialité concernée ? Son prix est accessible, son contenu est bon : à mettre entre toutes les mains.

Commentaires(s)

comments