Après avoir balayé la Bretagne, avec des vents atteignant la vitesse de 186 km/h à Belle-Île-en-Mer, sans faire de victime, la tempête Alex a traversé la France en diagonale pour frapper les deux départements méditerranéens (Var et Alpes-Maritimes) en cette fin de journée. Orages, pluie, la tempête s’est installée sur le Var et les Alpes-Maritimes, ce vendredi après-midi, avec ses premières conséquences.

Parmi les personnes disparues, figurent deux pompiers et un gendarme, qui menaient des opérations de secours.

Deux pompiers du Sdis 06 auraient été emportés avec leur véhicule à la Bollène-Vésubie, après l’effondrement de la chaussée. On était sans nouvelle d’eux, depuis vendredi à 22h30. Il s’agirai d’un capitaine de 45 ans et d’un SPV de 31 ans.

A Saint-Martin-Vésubie, c’est un gendarme de la brigade locale qui aurait disparu emporté par les flots. Lui aurait vu le sol se dérober sous ses pieds.

Plus de 700 pompiers sont mobilisés sur le terrain et près de 150 renforts sont en route. Des hélicoptères doivent décoller tôt ce matin pour effectuer des reconnaissances alors que la météo est désormais plus favorable, Météo-France ayant levé sa vigilance rouge sur ce département du Sud-Est de la France.

Au total, les pompiers ont réalisé 315 interventions depuis ce vendredi, 21 sont encore en cours. 236 personnes ont été mises en sécurité à la suite de la montée rapide des eaux : un exemple à Utelle, la Vésubie est montée jusqu’à 8,17 mètres hier, une crue de plus de 7 mètres en l’espace de 2 heures.

Commentaires(s)

comments