HDP - Histoires de pompiers

Saint-Tropez : Un scooter percute et blesse grièvement un SPP

0

Il était 1h25 sur l’avenue du 15 août 1944, à Saint-Tropez, lorsqu’un scooter et une voiture se sont télescopés, ne causant que des dégâts matériels.

Aussitôt arrivés sur place, les SP de Saint-Tropez ont procédé au balisage de la zone.C’est à ce moment précis que, pour une raison indéterminée, un scooter a heurté de plein fouet l’un des SP.

Grièvement blessé, la victime a dû être héliportée à l’hôpital Sainte-Anne.

Une enquête de gendarmerie est en cours pour déterminer dans quelles circonstances, le pilote du scooter incriminé, un Tropézien âgé de 36 ans, a perdu le contrôle de son deux-roues.

Selon nos dernières informations, le pronostic vital du SPP n’est pas engagé, son état s’est stabilisé.

 

 

 

Source de l’article et de la photo : http://www.varmatin.com/

0

Aujourd’hui, problème de voiture. J’ai décalé en intervention en stop depuis le village d’à coté et j’ai eu le départ ! #HDP

0

Aujourd’hui, nous procédons au relevage d’une personne âgée et constatons qu’elle n’a pas pu retenir ses selles. Nous aidons donc l’infirmière présente au domicile à la mettre au propre. Une odeur terrible persiste dans l’ambulance, on remarque alors qu’il y a des traces quelque part… Devinez qui est rentré à la caserne en caleçon ! #HDP

Une mairie réclame 9.000 € à trois ados pour avoir ouvert des poteaux incendie

0

PARIS Les adolescents avaient été interpellés lors de la canicule en train d’ouvrir des poteaux incendie pour se rafraîchir…

Une bouche à incendie ouverte à Pantin (Illustration) — AFP

 

Grosses chaleurs, sueurs froides. Une mairie a adressé mi-août trois amendes de 9.000 euros aux familles d’adolescents qui ont forcé les poteaux incendie lors des épisodes caniculaires des mois de mai et juin dernier.

Une décision inédite prise en application d’un arrêté de 2015, renouvelé cette année, par le maire. « Il n’y a pas de raison que la collectivité paye pour leurs bêtises », explique-t-on à la mairie.

 

Formellement identifiés grâce aux caméras de vidéosurveillance

Les trois adolescents, âgés de 16 ans pour le plus jeune et de 17 ans pour les deux autres, ont été surpris par les policiers municipaux alors qu’ils ouvraient les poteaux incendie. Les faits remontent au 27 mai, au 20 et 21 juin. « L’un d’entre eux avait encore une clé spéciale à la main lorsqu’il a été interpellé », assure-t-on à la mairie.

Ils ont ensuite été formellement identifiés grâce aux caméras de vidéosurveillance. Une dizaine de poteaux incendie ont été forcés cet été, mais seuls ces trois jeunes hommes – qui ne se connaissent pas – ont été identifiés.

 

2.000 m3 d’eau

La somme réclamée aux adolescents – et a fortiori à leurs familles – a été calculée à partir d’une estimation du gâchis d’eau liée à l’ouverture des poteaux, soit environ 2.000 m3 (environ l’équivalent d’une piscine). « Le débit d’eau perdu est monstrueux, assure la mairie. Les poteaux incendie se transforment en geyser, la chaussée est inondée et les égouts ne peuvent pas absorber ce débit ». Sans compter le risque que cela représente si le poteau est inaccessible en cas d’incendie.

Les « titres de recette », c’est-à-dire les amendes, ont été émis à la mi-août par la municipalité. Pour l’heure, aucune famille n’a pris attache avec la mairie. « Si elles le réclament nous pourrons envisager d’échelonner les paiements mais si ces sommes ne sont pas payées, le trésor public s’assurera de mettre en place des procédures de recouvrement », assure la mairie, bien décidée à faire de ces cas des exemples.

 

Source de l’article : 20minutes

0

Formateur JSP, je donne un cours sur les véhicules pompiers. Je demande alors à un jeune ce que veut dire EPS. Réponse : éducation physique et sportive… Il y a du boulot… #HDP

0

Un jour de mobilisation, le CODIS nous contacte pour assurer une relève à plus de 1h30 de notre CS. Finalement après 3h de route parsemée de grosses galères, on nous informe que nous ne sommes pas prévus pour la nuit mais pour le lendemain matin ! De retour au CS, je n’ai plus eu la force de rentrer dormir chez moi. #HDP

FDF : Après le Portugal, la Grèce

0

En tout, 91 FDF ont débuté en Grèce depuis dimanche mais ils ont été en grande partie maîtrisés rapidement.

Deux nouveaux grands feux de forêt ont débuté lundi après-midi en Grèce, l’un dans le Péloponnèse (sud) et l’autre près de Thessalonique (nord), ont annoncé les SP grecs. « L’incendie près de Thessalonique est en passe d’être maîtrisé. Mais le nouveau front dans le Péloponnèse, à Amaliada, nous inquiète, car le feu est très proche d’un village de près de 150 habitants », a indiqué à l’AFP un porte-parole des SP.

Évacuations et habitations ravagées. Lundi matin, un autre feu de forêt s’était propagé sur la côte balnéaire d’Athènes, menaçant des maisons de vacances et entraînant l’évacuation d’un village. L’incendie déclenché à Kalamos, à près de 45 kilomètres à l’est de la capitale grecque, a ravagé des habitations, mais aucun blessé n’a été recensé par les autorités. La maîtrise du feu était toujours en cours lundi en fin d’après-midi, avec sur le terrain 150 SP, 68 CCF , un avion bombardier et quatre hélicoptères, ont indiqué les pompiers grecs. La municipalité d’Oropos a demandé lundi matin à ses concitoyens d’évacuer les habitations pour leur sécurité.​

« Du jamais vu. » En tout, 91 FDF ont débuté en Grèce depuis dimanche, ont noté les pompiers, mais ils ont été en grande partie maîtrisés rapidement. Sur l’île touristique de Zante, en mer Ionienne, une équipe d’intervention d’urgence se bat depuis la semaine dernière contre plusieurs incendies probablement provoqués de manière volontaire, selon les autorités. Le ministre de la justice Stavros Kontonis, en visite sur l’île, s’est ému de cette situation : « Ces personnes terribles qui commettent de tels actes ne se soucient ni des biens ni des vies humaines », a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision ERT. « C’est du jamais vu. Nous avons observé 22 feux à Zante en seulement 24 heures », a également affirmé Vassilis Matteopoulos, directeur régional des pompiers sur ERT.

La Grèce est souvent touchée par les feux de forêt en cette saison, en raison des températures élevées et des vents forts, et les autorités alertent régulièrement sur le risque d’incendies. L’incendie le plus dévastateur pour la Grèce était survenu en 2007 dans le Péloponnèse et sur l’île d’Evia. 77 personnes étaient mortes et 250.000 hectares avaient été ravagés par les flammes.

 

Source de l’article et de la vignette  : http://www.europe1.fr

Source de la photo : http://www.bfmtv.com

SDIS 59 : Une journée avec les pompiers, au standard (1/5)

0

Pendant l’été, nous vous proposons de vous mettre dans la peau d’un pompier, juste en lisant le journal. Nous avons passé une journée au centre d’incendie et de secours d’Armentières, afin de partager le quotidien, extraordinaire et aussi ordinaire, de ceux qu’on appelle les hommes du feu.

Pendant la garde de l’équipe B que nous avons suivie, Stéphane Lefait était le préposé au standard. PHOTO ÉDOUARD BRIDE

Pendant la garde de l’équipe B que nous avons suivie, Stéphane Lefait était le préposé au standard. PHOTO ÉDOUARD BRIDE

«  Les pompiers d’Armentières bonjour !  » Enfoncé dans son fauteuil, devant ses trois écrans d’ordinateur et le cahier des interventions, Stéphane Lefait a pris une voix enjouée en décrochant le combiné. On savait que les animateurs de radio souriaient vraiment pour avoir un ton chaleureux, on ignorait que les sapeurs le faisaient aussi. À chaque garde de vingt-quatre heures, un des pompiers de l’équipe est « stat » (prononcer stas), pour « stationnaire ». C’est à dire qu’il reste assis, à prendre les appels, et pas seulement. «  Au standard, il faut qu’il y ait toujours quelqu’un pour s’assurer du bon départ des engins.  ».

Lorsque vous composez le 18, même si vous habitez Armentières, c’est un opérateur pompier du centre de traitement des appels (CTA) de Villeneuve-d’Ascq qui décroche. L’alerte est ensuite transmise, en fonction de son importance, aux centres d’incendie et de secours concernés. Dans le Nord, il s’écoule en moyenne neuf minutes entre le décroché de l’appel et l’arrivée sur les lieux du premier engin de secours.

Au courant de « tout ce qu’il se passe »

Stéphane Lefait écrit sur la « main courante », un cahier, chaque entrée et sortie d’engin, et le type d’interventions. Les secours en cours dans le département apparaissent sur l’un de ses écrans. En cette période de vacances, comme partout l’activité est moindre. Deux autres CIS sont, au moment où l’on regarde, engagés sur du « secours à personne », au moyens d’ambulances (véhicules de secours et d’assistance aux victimes, VSAV dans le jargon pompier, truffé d’abréviations). Sur l’écran de gauche, la liste des sapeurs-pompiers volontaires appelables en cas de besoin. Ces derniers ont en général un autre métier, mais ils ont les mêmes compétences opérationnelles que les pros.

Un troisième écran montre les abords du CIS, vus depuis des caméras de vidéosurveillance. David Cambré, le sergent de jour, s’accoude devant le standard. «  Là ils vont partir avec le véhicule de secours routier, qui reste contactable par radio.  » Et Stéphane Lefait de se tourner vers nous : «  Je dois être au courant de tout ce qu’il se passe.  »

Une femme dans un monde d’hommes

Sur les 50 pompiers pros d’Armentières, quatre sont des femmes. Et encore, cette proportion est plus élevée que dans d’autres CIS. Une autre femme est indispensable au bon fonctionnement ; Karine, « personnel administratif et technique spécialisé  ». « Notre pierre angulaire  », traduit Sébastien Lecaille, chef de centre par intérim. Karine, qui travaille pendant les horaires de bureau, a des missions « très diverses  », comme recevoir le public, et plus généralement «  faire la liaison entre les agents et le groupement, ainsi que le SDIS (service départemental d’incendie et de secours)  ». C’est elle aussi que les pompiers vont voir pour les accidents de service, les arrêts-maladie, … Karine «  aime travailler dans un milieu d’hommes. Avec eux ça va droit au but  ». Elle a tant trouvé sa place qu’elle fait même partie de l’Amicale.

Source : www.lavoixdunord.fr

L’épreuve de la dictée

0

L’épreuve de dictée vise à sélectionner les candidats sur leur maîtrise de la langue française.

Elle sera lue trois fois : 

  • A vitesse lente et articulée
  • A vitesse de dictée en précisant la ponctuation et en marquant les liaisons
  • A vitesse normale

On trouve l’épreuve de dictée au : 

  • Concours n°1 : ouvert à tout le monde

Il s’agit de l’un des épreuves de préadmissibilité (l’autre étant l’épreuve de mathématiques). L’épreuve dure 30min et a un coef 1.

Elle est notée sur 20 points. Toute note inférieure à 5/20 ou toute moyenne inférieure à 10/20 (dictée + maths) est éliminatoire.

  • Concours n°2 : ouvert aux JSP, SPV, SPM

C’est la première partie de l’épreuve de préadmissibilité (l’autre étant le QROC). L’épreuve dure 1 heure avec le QROC.

Elle est notée sur 20 points. Toute noté inférieure à 12/20 est éliminatoire.

 

L’épreuve du QROC

0

L’épreuve du QROC (questions à réponses ouvertes et courtes) fait partie du concours n°2 (concours réservé aux personnes étant JSP, SPV ou SPM). Elle est comme la dictée, une épreuve éliminatoire. Seuls les candidats ayant obtenu une note au moins égale à 12/20 sont autorisés à participer à l’épreuve d’admissibilité.

Le QROC porte sur les unités de valeurs relatives à la formation des sapeurs volontaires.

Qu’est-ce qu’un QROC?

Le QROC n’est pas un QCM (questionnaire à choix multiples). Il ne s’agit donc pas de cocher des cases pour répondre aux questions.

Il s’agit ici de répondre aux questions par des phrases courtes qui demandent de la réflexion.

Le programme : 

  • Culture administrative : institutions politiques et administratives de la France, SDIS, droit de la fonction publique
  • Lutte contre les incendies : généralités sur l’incendie, matériels et engins. Reconnaissances, sauvetages, besoins en eaux, établissements, techniques d’attaque, les déblais, la surveillance, la protection des biens, fuite de gaz
  • Opérations diverses : généralités sur les OPD, épuisement, risques animaliers (dangers et comportements)
  • Secours à personne : métériel et généralités sur le SAP, hygiène et asepsie, les détresses vitales, les bilans, secours accidentés de la route.

David Jubé – SDIS 64

0

Passion Photo Sapeurs-Pompiers

0

Je m’appelle Anthony Boutin, j’ai 25 ans, je suis domicilié dans la Vienne (86) où je suis sapeur-pompier volontaire depuis 2011. Dans ma vie j’ai deux passions, les sapeurs-pompiers et la photographie.

Sur une page que j’ai créé en mai 2016, j’ai pris la décision de les allier afin de les partager avec vous. La page Passion Photo Sapeurs-Pompiers est née ainsi, et un an et deux mois plus tard elle est suivie par près de 28 000 personnes. Je suis moi-même le premier surpris par le nombre de personnes qui suivent mon aventure. Bien sûr je ne compte pas m’arrêter là et j’ai encore quelques nouvelles idées qui je l’espère toucheront leur but courant 2017.

Je tiens à remercier ici le groupe HDP pour la confiance qu’il m’accorde en partageant mes photos ! Je vous invite, si ce n’est pas déjà fait, à me rejoindre sur ma page Facebook Passion Photo Sapeurs-Pompiers où vous aurez le plaisir de découvrir mon travail.

Ma page Facebook : Passion Photo Sapeurs-Pompiers

Quelques photos : 

Contacter l'équipe HDP

Hey there!

Sign in

Forgot password?
Close
of

    Processing files…